L’histoire de Mademoiselle Milou et de Ludwig

Ludwig est un petit garçon, plutôt frêle, un peu chétif. En tout cas c’est comme ça que tout le monde le voit.
Il a 6 frères et sœur. A sa naissance, ses parents le trouvent vraiment trognon, lui donnent comme prénom Ludwig et le surnomment Loulou. En fait, toute la famille l’appelle comme ça, et ça c’est énervant. Même à l’école. Et c’est la honte : petit Loulou, voilà comment tout le monde le voit. A la récréation, personne ne joue avec lui. Les plus grands, des fois, lui tombent dessus, ricanent, le chahutent, c’est l’enfer.
Ses parents l’inscrivent aux Scouts, ça va lui faire du bien ! Là rebelote : scouts ou école, kif fif bourricot. Il est seul et avec les grands, c’est aussi parfois l’enfer.
Mais là où il s’éclate et assure un maximum, c’est pour la débrouille, dans les bois. Allumer un feu, construite une cabane, suivre une piste d’animal. Et ça c’est ce qu’il veut faire plus tard : baroudeur.
C’est le jour de la fête de fin d’année à l’école : journée déguisée. Ses parents lui ont acheté un costume de loup. Il aurait préféré celui d’India Jones. Le costume est un peu trop grand, il flotte un peu dedans. En fait, il s’y sent bien, il ressemble vraiment à un loup, un vrai. Arrivé à l’école, tout le monde le regarde sans le reconnaître, et reste à distance un peu effrayé. Et forcement, il se retrouve tout seul, sans peur ni reproche.
Il est bien, là, assis sur un banc !
Et Mona le voit. Décidée, elle s’approche et s’assoit à côté. Maintenant, ils sont deux.
Mona, elle n’aime pas son prénom, elle voudrait que tout le monde l’appelle Milou. Sur la porte de sa chambre rose, il y a son prénom.
Elle est première de sa classe, elle lit beaucoup, elle a des copines, elle est fille unique. Ses parents lui prennent à la bibliothèque tous les contes de fée, elle les connait par cœur, les princesses et les princes charmants. Elle aimerait bien lire autre chose, elle aime apprendre. Surtout la vie des animaux.
Sa chambre ressemble à une petite maison, y a tout : cuisinière, maison de poupée, table et fer à repasser, poupon à langer, 7 déguisements de princesses trop petits et un aspirateur. Elle aimerait bien des fois jouer aux billes. Ces copines, non.
C’est le jour de la fête de fin d’année à l’école : journée déguisée. Sa mère n’a pas eu le temps cette année de coudre une nouvelle robe de princesse. Elle a voulu lui en acheté une. Trop tard, magasins dévalisés ! Il ne restait plus que des costumes de chaperon rouge. Milou ne sera pas en princesse cette année. Voilà une idée qui lui plait, ça change et elle se trouve jolie dans ce costume.
Le rouge lui va bien !
Arrivée à l’école, elle ne reconnaît pas la cour qui a pris la tournure d’une place de château. Il n’ y a que des Charmants, princes et princesses. Partout. Sauf sur un banc, au fond. Y a un p’tit loup. Solitaire.