Les Boulingrin

de Georges Courtine

Vaudeville de rue

Ce spectacle n’est
plus en tournée.

Charmante soirée !

Monsieur Des Rillettes, pique-assiette notoire, se rend chez les Boulingrin, espérant ainsi profiter pleinement, trois fois par semaine, de la douce chaleur de la cheminée tout en buvant moults thés.
Mais Monsieur et Madame Boulingrin sont loin d’être le merveilleux couple uni imagniné par Des Rilettes : deux petis tourtereaux youjours du même avis.
Bien mailgré lui, Des Rilettes se trouve mêlé aux dissenssions intestines de ce couple infernal, recevant au passage, baffes, pincements, tirage de cheveux, empoisonnement et douche glacé.

Charmante soirée !

Georges Courteline écrit « Les Boulingrin » en 1898. Ce vaudeville en un acte est aussitôt créé au Théâtre du Grand Guignol, réputé pour faire trembler et faire rire en alternance.
Ami du directeur Oscar Méténier, Courteline est un des pourvoyeurs de pièces comiques pour ce Théâtre. « Les Boulingrin » est une farce à la bouffonerie grotesque qui souligne la fatalité pitoyable et la bêtise humaine.

Courteline finit sa pièce par un incendie. Cet incident notoire est le départ de la mise scène.
Les Boulingrin, célèbres comédiens de génération en génération, rejouent l’histoire désolante de leur famille. Chez eux, on s’aime d’un amour noir !
Le feu de cet amour a tout détruit : théâtres, décors, costumes, appartement personnel. Mais tradition oblige, Monsieur et Madame, et leur fidèle Des Rillettes, continuent, que coûte que coûte, à enflammer le public dans un décor de cartons peints, accessoires ébréchés, costumes rapiécés … et en plein air.

Eric André

Affiche

Vidéo

Interprétation : Sabrina Darqué, Djemel Ait-Taleb & Eric André
Mise en scène : Eric André